Pourquoi Lean « fonctionne »

Suite à mon blog précédent on m’a demandé de différents côtés ce que Lean peut apporter à une organisation. Sans me lancer dans une explication théorique sur le contenu de Lean, c’est néanmoins avec plaisir que je vais vous dire pourquoi je pense que Lean “fonctionne”…

1. Lean communique sur son « travail »

La méthodologie Lean est truffée de communication. Qu’il s’agisse du contenu d’une session Kaisen (atelier d’amélioration), de la tenue du stock minimal de KanBan ou du partage des améliorations sur le tableau d’amélioration. Lean est résolument orienté communication et utilise pour cela surtout des outils visuels pour que le message puisse être communiqué clairement et rapidement. Dans une organisation Lean, l’information est plus claire. Cela signifie que seules les informations pertinentes sont partagées. Chacun y a accès, sait exactement de quoi il s’agit et connaît son rôle dans le processus.

2. Lean est une méthode « collaborative »

Lean demande un travail d’équipe. Tous les participants au processus sont invités à participer à l’amélioration et cela de préférence, au niveau le plus bas de l’organisation. Grâce à la large participation, les initiatives d’amélioration sont abordées de manière intégrale et les changements largement supportés. Le management est investi à ce niveau d’un rôle de facilitateur et pilote les éléments principaux. Le contenu du processus est en grande partie influencé par les collaborateurs. Dans une organisation Lean, les collaborateurs sont de ce fait plus impliqués et savent plus facilement où se trouver pour discuter des activités et le cas échéant, mieux s’organiser les uns par rapport aux autres.

3. Lean « travaille » pour le client

La raison d’être de tout processus est intimement liée à une demande d’un client. Sans (demande d’un) client, il n’y a donc pas de processus. Il est donc en fait parfaitement logique de raisonner à l’envers à partir de cette demande du client sur tout ce qui est fait pour y répondre. Et c’est là précisément la vocation de Lean ! Pratiquement chaque activité de l’organisation est passée à la moulinette de la question de savoir en quoi elle contribue à répondre à la demande du client. Si une activité n’a pas de raison d’être par rapport au client, elle ne doit pas non plus être effectuée. Dans une organisation Lean, tout le monde connaît le client et sait clairement ce dont il a besoin. Cela ne signifie pas que nous faisons tout ce que le client nous demande, mais plutôt que nous n’en faisons pas plus que nécessaire quand le client n’est pas prêt à payer pour ce plus.

4. Le « travail » de Lean est évident

Lean affiche en tout cas une approche très pratique et facile à appliquer de l’amélioration de processus. En principe, n’importe quel collaborateur peut utiliser Lean après seulement quelques jours de formation. Une fois les principes de base assimilés, ils pourront ainsi facilement les utiliser pour augmenter l’efficience de leur travail. Lean est tellement pratique que ceux qui l’utilisent n’hésitent pas à en emmener la théorie chez eux pour, p. ex. réaménager leur cuisine ou leur armoire à provisions. Dans une organisation Lean, les collaborateurs ont une autre vision sur leur travail. Un grand nombre des principes de Lean vont à l’encontre des comportements naturels, mais quand on les maîtrise, on entrevoit partout des possibilités d’aménager son travail de manière plus efficiente.

5. Lean « fonctionne »

Aujourd’hui, les exemples d’initiatives Lean très réussies sont légion. Du raccourcissement d’un délai pour obtenir une autorisation auprès d’une administration communale de plus de 2 mois à 2 semaines maximum. À la réduction du nombre d’étapes nécessaires au remboursement d’un prêt de 34 à 14 dans une banque. Lean est une méthode performante et est aussi accessible à n’importe quelle organisation. Sa plus grande réussite réside non tant dans les améliorations que nous venons de citer, mais bien plus dans la culture d’optimisation continue que cette méthode sous-tend. Une organisation Lean est en permanence orientée amélioration et chaque nouvelle amélioration réussie fait avancer la roue de l’amélioration.